Fin de la saison apicole : Que faire ?

La saison apicole s’achève tout doucement mais nos abeilles affichent encore une grosse activité. Les belles journées actuelles nous autorisent à la dernière visite  qui permet d’évaluer les réserves de miel qui doivent se retrouver sur les cadres de rive. Si vous constatez une carence, profitez de ces quelques belles journées pour apporter un sirop en petite quantité mais sur 2 ou jours ou plus .Le sirop doit être pris assez vite et ne pas demeurer dans le nourrisseur.

Vous avez pensé à enlever le traitement anti varroas qui ne doit pas rester en place au sein de la ruche. Si vous  ouvrez vos ruches lorsque la t° est encore  élevée vers 11h environ vous pouvez en profiter pour installer des partitions en lieu et place de cadres de rive non bâtis et non remplis de réserve de miel.

Il faut penser à faire en sorte que cette partition aille bien  en contact avec le plateau pour éviter un appel d’air. Les grilles d’entrée doivent être bien en place afin d’éviter la rentrée d’indésirables. Le frelon asiatique est en pleine activité(il est très actif en ville).

Si vous avez la chance lors de votre visite en campagne ,vous pourrez assister à la grande activité des abeilles dans les arbres couverts de lierre et êtes  heureux de cette récolte du dernier pollen  de qualité. On peut espérer que les abeilles en fassent une grande réserve.

La pose de grille  spécifique anti frelons de couleur verte crée une certaine agitation sur les abeilles car si  elle limite l’entrée du frelon, elle contrarie l’activité des abeilles surtout  avec ces journées chaudes .

Vérifiez l’état de l’isolation des toits des ruches et pensez à enlever les branches mortes  qui pourraient venir à chuter avec les premières coups de vent.

Le débat actuel sur le glyphosate mobilise beaucoup les divers médias et montre bien le niveau d’hypocrisie  que cristallise ce débat. Il est évident qu’une autorisation de 10ans s’achève et que l’on nous indique qu’il faudrait du temps pour trouver une alternative à son usage et que l’on peut en trouver une en 3ans.

Nos abeilles ne sont pas invitées à ce débat et pour cause, mais elles attendent qu’on ne les oublient pas.

Notre association a participé à un projet d’agro écologie apicole sur prés de 2 ans, un travail de synthèse a été réalisé et sera mis en ligne sur le site. Des apiculteurs se sont impliqués en intervenant régulièrement dans le suivi des ruches, ruches qui ont reçues de nouveaux essaims après une destruction volontaire complète.

Le bilan montre bien que l’abeille peut très bien évoluer et se développer dans un environnement de qualité.

 

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s